Nous sommes le Dim 17 Déc 2017 21:43

Aventure PMA en France

Avoir des enfants avant, pendant ou après la transition.
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 608
Enregistré le: Mar 11 Nov 2008 14:14
Localisation: 17
Âge: 29
Genre: Homme
Situation: Trans'
Hormoné: Oui
Chirugie du torse: Fait
hystérectomie: Fait
Etat civil: Modifié

Aventure PMA en France

Message par Soajuh » Jeu 12 Déc 2013 20:50

Bonjour,
je me permets d'ouvrir un topic sur notre parcours de PMA que l'on vient de lancer aujourd'hui avec ma compagne (25 et 26 ans, 4 ans de vie commune), car il n'y a pas une foultitude de témoignages de couples trans qui ont réalisé la démarche en France et en province.

Plusieurs solutions s'offraient à nous avec chacune ses avantages et ses inconvénients :

une PMA en Belgique :
+ accessible au bout de quelques mois d'attente,
+ ouverture d'esprit des équipes face aux couples trans.
- coûteuse,
- loin du domicile.

une PMA en Espagne :
+ accessible très rapidement,
+ ouverture d'esprit des équipes face aux couples trans,
+ fort taux de réussite.
- très coûteuse,
- très loin du domicile,
- stimulation ovarienne.

une PMA en France :
+ prise en charge financière par la Sécurité Sociale,
+ proche du domicile.
- long délai d'attente,
- nécessité de rencontrer de nouveaux des psys.

une insémination artisanale (IA) :
+ gratuite.
- nécessité de rencontrer le bon donneur et d'instaurer une relation de confiance,
- faible taux de réussite nécessitant de nombreux essais (chronophage),
- difficile à justifier plus tard auprès de l'enfant.

Après beaucoup de discussion c'est la PMA en France qui nous est apparût comme la plus judicieuse. L'aspect financier et les temps de transport ont été les moteurs, mais nous souhaitons également jouir de nos droits en matière de PMA et qui sait, en favoriser l'accès au futurs couples dans notre cas.

L'insémination artisanale nous a énormément taraudé. Elle est si facile d'accès à condition de trouver la bonne personne, et permet d'impliquer le conjoint. Mais son petit côté "glauque" (sperme injecté grâce à une pipette d'Advil à l'arrière de la voiture ou à l'hôtel) nous paraissait difficilement justifiable auprès de l'enfant (voir de l'entourage). La devanture médicale et "propre" d'une PMA nous semblait plus propice à l'acceptation de l'enfant face à ses origines. Rencontrer cet homme était un évènement pénible pour ma compagne qui préfère un don anonyme. De mon côté, j'aurais toujours eu la crainte que cette personne souhaite plus tard s'investir dans la vie de l'enfant. Bien sûr, si le donneur a été sagement choisi, ce genre de situation n'a pas lieu d'être.

Nous sommes conscients que nous choisissons la solution la plus lente, mais nous ne sommes pas pressés. Nous savons également qu'il y a un fort risque que notre centre PMA de province ne souhaite pas nous prendre en charge et nous envoie vers Paris Cochin "jugé expert" dans le domaine, mais nous allons batailler (un peu, pas de trop, la démarche est suffisamment stressante).

Pour lancer les démarches, nous avons directement pris contact avec le secrétariat du service de Médecine de la Reproduction le plus proche de notre domicile qui se trouve être au CHU.

Le service apprécie que les couples y soient envoyés par leur gynécologue qui a normalement commencé à investiguer sur le problème de fertilité. Nous avons pallié à cette demande en exposant que ma stérilité était avérée du fait de ma transidentité. La secrétaire nous a alors mis directement en communication avec le service des consultations gynécologiques pour convenir d'un rendez-vous pour un premier contact. Nous n'avons pas repréciser que j'étais trans pour la prise de rendez-vous.

Le premier rendez-vous avec un gynécologue est programmé pour dans 1 mois et demi, nous devrons nous présenter avec :
- nos cartes d'identité,
- nos cartes vitales,
- nos cartes de mutuelles,
- les examens, échographies et bilans déjà réalisés (dans notre cas, aucun n'a été fait à part le frottis annuel de Madame).

La suite le 22 Janvier, après ce fameux "premier contact" comme ils l'appellent ! :hello:

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 3227
Enregistré le: Mer 26 Sep 2007 11:17
Localisation: Montpellier
Âge: 32
Genre: Femme

Re: Aventure PMA en France

Message par Master Carmelle » Ven 13 Déc 2013 00:30

Croisons les doigts pour vous :)

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2515
Enregistré le: Ven 9 Juil 2010 08:55
Localisation: Paris
Âge: 31
Genre: Homme
Situation: Trans'
Suivi psy: Oui
Hormoné: Oui
Chirugie du torse: Fait
Etat civil: Modifié

Re: Aventure PMA en France

Message par PauSG » Ven 13 Déc 2013 01:23

Bon courage à tous les deux dans cette aventure, et merci de partager cette expérience ici :respect:

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2792
Enregistré le: Dim 26 Juil 2009 23:17
Genre: Homme
Suivi psy: Oui
Hormoné: Oui
Chirugie du torse: Fait
hystérectomie: Fait

Re: Aventure PMA en France

Message par Mr. K » Ven 13 Déc 2013 04:22

Merci beaucoup de venir témoigner. Je vous souhaite le meilleur pour la suite. :)

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 332
Enregistré le: Sam 20 Déc 2008 03:12
Localisation: Cergy
Âge: 44
Genre: Homme
Situation: Trans'
Suivi psy: Oui
Hormoné: Oui
Chirugie du torse: Fait
hystérectomie: Fait
Etat civil: Modifié

Re: Aventure PMA en France

Message par Loup Grondant » Sam 14 Déc 2013 20:19

:) Je me joins aux autres : Pleins pleins de bonnes choses !!!

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 190
Enregistré le: Lun 20 Aoû 2012 23:15
Âge: 26
Genre: Homme
Situation: Trans'
Suivi psy: Oui
Hormoné: Oui
Chirugie du torse: Fait
Etat civil: Modifié

Re: Aventure PMA en France

Message par Alexandre » Dim 15 Déc 2013 00:29

Merci pour ce témoignage qui tombe à pique! Ma compagne et moi voulons nous lancer dans cette démarche après mon changement d'état civil (pas de suite étant donné qu'aucune opération n'est encore prévue). Je vais donc suivre ce topic avec beaucoup d'attention!

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 276
Enregistré le: Mer 11 Mar 2009 20:15
Genre: Autre
Situation: Trans'
Suivi psy: Oui
Chirugie du torse: Fait

Re: Aventure PMA en France

Message par Wiklo » Ven 20 Déc 2013 01:09

Bon courage à vous ! Et tout comme Alexandre, je vais suivre les aventures, j'en suis pas encore là mais ça viendra :)

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4
Enregistré le: Lun 7 Fév 2011 16:18
Localisation: Normandie
Âge: 29
Genre: Femme
Situation: Entourage de trans'

Re: Aventure PMA en France

Message par Nanouchka » Jeu 23 Jan 2014 18:12

Bonjour à tous et merci pour vos petits mots,

Nous avons donc eu le premier rendez-vous avec l’équipe AMP hier. La secrétaire a d’abord fait notre entrée administrative (présentation de la CNI, de la carte vitale et de l’attestation de mutuelle – attention, visiblement toutes les mutuelles ne prennent pas en charge l’AMP, celle de Monsieur ayant été refusée, mais ce qui n’a pas bloqué le dossier).

Nous avons ensuite été reçus immédiatement par une gynécologue (qui est aussi la chef du service). Une jeune femme très sympathique, qui n’a pas sourcillé devant notre demande peu commune. Durant ce rendez-vous, elle a ouvert notre dossier médical, en insistant sur le mien, du fait que je serai la seule concernée médicalement dans cette affaire. Elle nous a demandé :
Pour moi : antécédents médicaux, chirurgicaux et familiaux, si j’avais déjà été enceinte, s’il existait des complications d’ordre obstétrique dans la famille (malformations, fausses couches, …), tabac, date des premières règles, régularité et durée du cycle, poids, taille, allergies, existence d’acné ou non à l’adolescence.
Pour lui : antécédents médicaux et chirurgicaux, nom de l’endocrino, traitements, tabac, allergies.

Du fait de notre dossier, elle nous a directement orienté vers une insémination avec donneur. Comme notre demande était peu habituelle, elle s’est renseignée auprès d’une biologiste du CECOS, pour savoir si notre demande était recevable en tant que couple trans. La biologiste n’a pas su répondre. Dans tous les cas, il faut désormais prendre contact avec le CECOS afin de nous mettre sur liste d’attente pour un don de sperme. Notre dossier passera en commission, et il se peut qu’il soit refusé. Mais la gynéco a souvenir en tant qu’interne d’un couple dans la même situation que nous, et leur demande avait visiblement était acceptée. Dans le cas contraire, nous tenterons notre chance ailleurs (Cochin…).

L’équipe AMP ne s’occupera que des gestes médicaux relatifs à l’insémination, et le CECOS fournira les paillettes. En attendant le rendez-vous avec le CECOS, la gynécologue nous a prescrit des examens à réaliser.

Pour moi :

A réaliser au centre AMP :
Echographie pelvienne entre le 2ème et 4ème jour des règles, avec :
- Echographie des ovaires (mesure du volume ovarien, compte et mesure de tous les follicules antraux)
- Echographie de l’utérus (position et dimensions de l’utérus, étude de l’endomètre et du myomètre)
- Recherche d’un hydrosalpinx (présence anormale d'une poche contenant du liquide dans une trompe utérine).

Bilan sanguin à réaliser le 3ème ou 4ème jour des règles, à jeun :
- FSH
- LH
- Œstradiol
- Hormone anti-mullérienne
- Testostérone, Delta 4 androstènedione, sulfate de DHA, 17 OH progestérone
- Prolactinémie
- THS
- Glycémie à jeun.

A réaliser dans un cabinet de radiologie :
Hystérosalpingographie, à réaliser dans la semaine qui suit les règles (entre le 4ème et le 11è jour du cycle). Cela permet d’étudier la cavité utérine et les trompes.
La gynéco m’a prévenu que c’était un examen pas sympa à passer :( , que je risquais d’avoir des douleurs de type de règles douloureuses. Donc elle m’a conseillé de prendre du spasfon ou de l’ibuprofène avant l’examen.

A réaliser dans un labo :
- Dosage sanguin de progestérone le 25ème jour du cycle.
Et également :
- Sérologies : Antigène HbS, Anticorps anti-HbS et HbC, Hépatite C, Syphilis, HIV, sérologie CMV, sérologie HTLV1 et 2, rubéole, toxoplasmose.

Pour lui :
- Prise de sang : Antigène Hb S, Anticorps anti-HbS et HbC, Hépatite C, Syphilis, HIV, CMV, HTLV1 et 2.

Aujourd’hui, nous avons contacté le CECOS. Les demandes d’inscription doivent se faire par courrier. Nous avons donc écrit une lettre très succincte pour demander un rendez-vous sans expliquer notre cas. En parallèle, le CECOS doit recevoir une demande de la part de l’équipe AMP. Le CECOS nous appellera pour fixer une date. Le compte à rebours de la liste d’attente commence à la réception de notre courrier (il dure entre 1 an et 1 an et demi).

La suite au prochain épisode ! Bonne soirée :)

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 919
Enregistré le: Lun 31 Déc 2007 01:38
Localisation: Rennes
Âge: 29
Situation: Trans'

Re: Aventure PMA en France

Message par Raph » Jeu 23 Jan 2014 18:57

Salut,

Je me posais deux questions, si vous voulez bien répondre :) : est-ce que vous savez pourquoi Soajuh devait donner des infos sur sa transition (endoc notamment), sur ses allergies, etc..?
Et puis, pourquoi est-ce que c'est nécessaire qu'il fasse des tests sanguins (là du coup je me dis que c'est une question de maladies/infections qu'il pourrait éventuellement te transmettre, mais je suis pas sûr)?

Merci et courage pour la suite! :)

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 608
Enregistré le: Mar 11 Nov 2008 14:14
Localisation: 17
Âge: 29
Genre: Homme
Situation: Trans'
Hormoné: Oui
Chirugie du torse: Fait
hystérectomie: Fait
Etat civil: Modifié

Re: Aventure PMA en France

Message par Soajuh » Ven 24 Jan 2014 00:00

C'est une excellente question. Je n'ai pas de réponse, on trouve ça aussi un peu space, mais sur le coup, j'ai pas posé la question.
Je me dis, soit c'est pour garantir que le couple soit clean, pour effectivement que je contamine ni ma compagne ni le bébé. Soit c'est parce que c'est un bilan standard pour compléter le dossier médical du couple :heu: C'est d'ailleurs pour compléter les cases du dossier que la gynéco m'a demandé si j'avais des allergies, si je fumais, si j'avais un traitement, si j'avais déjà été opéré, etc.

En fait elle n'a pas posé de questions vraiment centrées sur ma transition, mais comme elle devait retracer mon histoire médicale, ce sont des infos que j'ai donné. Pour le nom de l'endoc, en fait elle m'a demandé le nom de mon médecin traitant et comme je n'en avais pas vraiment, elle m'a demandé un peu inquiète si j'étais tout de même suivi (parce qu'évidemment un mec avec un traitement pas suivi c'est limite) du coup j'ai nommé mon endoc. Mais c'était vraiment pas indiscret comme entretien :)

Suivante

Retourner vers Parentalité

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité