Nous sommes le Mer 17 Jan 2018 19:58

Le coming-out d'un mini'talleux

Vous et votre transidentité : acceptation, coming-out, etc...
 
Messages: 8
Enregistré le: Ven 9 Oct 2015 19:17
Âge: 15
Genre: Autre
Situation: En questionnement

Le coming-out d'un mini'talleux

Message par SevDo » Lun 15 Aoû 2016 23:02

Bon, Ok, en vrai, j'ai pas encore faire mon CO... Mais il est pour très bientôt, puisque j'ai décider de poser ma lettre de CO pour ma mère sur sa table de chevet... Cette nuit...

Je vous avoue que j'ai très peur... Pas peur qu'elle se mette en colère, mais peur qu'elle pleure. Je ne supporte pas de voir ma maman pleurer... Surtout si ça a un rapport avec moi.

Mais ce qui me fait encore plus peur, c'est de me tromper... J'ai peur de ne pas être "vraiment" FTM... Déjà que je sais pas si je suis FTM ou FTX :/

J'ai peur que ça soit juste un fantasme, pas un réel besoin...

Je sens que je vais beaucoup dormir cette nuit...


Mais j'ai eu 14 ans y'a 2 jours ('fin hier vu qu'il est pas encore minuit), et j'en ai assez... Assez de ne pas aimer mon reflet dans le miroir, assez d'avoir aucune confiance en moi, assez de déprimer tout le temps, assez de tout ça...

Bref, j'en ai assez d'être malheureux... Aussi loin que je m'en souvienne, j'ai jamais été vraiment heureux... Evidemment, il y a des moments super (comme ma fête d'anniversaire), mais de manière globale je vais mal... J'ai la dépression facile, et constamment les nerfs à vif, les émotions qui tourbillonnent et me serrent le cœur, me donnent les larmes aux yeux, envie de mourir (après, l'adolescence doit pas aider), etc.


Alors cette nuit, je vais me prendre en main, et donner cette lettre... Cette lettre qui, je l'espère, m'aidera à aller mieux.


D'ailleurs, je vais vous la poster ici, elle pourra peut-être aider quelqu'un, comme les lettres d'autres FTM m'ont aider (vous remarquez sans doute que je me suis inspiré d'autres lettres trouvées sur le forum):


Maman,

Je t'écris de pour te faire une confidence. C'est quelque chose de très important pour moi, qui m'importe beaucoup.

A la naissance, le médecin a identifié visuellement mes attributs sexuels, et m'a désigné en tant que "fille". Il est effectivement d'usage dans notre monde de classer les personnes selon l'apparence du sexe.

Mais, hélas, ma personnalité n'est pas féminine.

Je vais essayer de m'expliquer du mieux possible, bien que j'ai encore un peu de mal à mettre des mots sur ce que je ressens.
Je ne me sens pas fille. Mais je ne sais pas si je suis totalement un garçon. Je ne suis pas de genre féminin, mais je ne suis pas sûr d'être seulement de genre masculin.
En quelque sorte, j'ai un corps de femme pour un esprit que je n'arrive pour le moment pas à mettre dans une case. Peut-être qu'un jour j'y arriverai, mais peut-être pas.
On appelle ça le syndrome de Benjamin. On l'appelle également transsidentité ou dysphorie de genre.

En ce qui concerne les soins, on ne sait pas modifier un esprit. Cela reviendrait de toute façon à détruire ma personnalité pour en faire émerger une autre - donc me tuer... et je n'y tiens pas beaucoup.

On corrige donc le corps pour le rendre en adéquation avec l'esprit.
Mon corps de fille ne me convient pas, puisque je n'en suis pas une.

Tu le sais je ne n'aime pas mon corps. Il me renvoi l'image de quelqu'un que je ne suis pas.
Ce qui me pose le plus de problème, c'est ma poitrine. Mais ça, je pense que tu l'avais remarqué depuis longtemps.
C'est assez dur à vivre, parce que ce que je vois dans le miroir ne correspond pas à ce que je suis dans ma tête. J'ai l'impression que ce n'est pas moi.

Tu sera d'accord avec moi, je ne suis pas très féminine, pour ne pas dire pas du tout. J'ai essayé de l'être à une période (certes, elle était courte), mais j'ai toujours senti que j'avais en moi quelqu'un qui me disait « non, tu n'es pas elle, tu n'es pas cette fille que tu essayes de jouer ». Je sentais déjà que quelque chose « n'allait pas », même si je ne pouvais pas encore mettre des mots sur ce que je ressentais vraiment (je n'ai d'ailleurs pu le faire que récemment).

Mon rêve serait de n'avoir absolument plus un corps marqué par la féminité. Je crains que ça ne puisse jamais être le cas.
Mais je voudrais pouvoir me rapprocher au maximum de ce corps rêvé.
Et pour cela, je n'ai que deux solution.
La plus radicale est la chirurgie. Mais, comme tu t'en doute, tant que je suis mineur je ne pourrais pas me faire opérer, sauf avec l'accord parentale, dans ce cas-là, ce n'est pas impossible, mais de toute manière, avant 16 ou 17 ans, rien n'est possible à ce niveau.

L'autre solution, la seule envisageable pour moi à cet instant, ce sont les binder. C'est des gilets compressifs spécialement conçu pour les transgenres. C'est donc beaucoup moins dangereux que d'utiliser des bandes pour se comprimer la poitrine.
J'ai découvert ça il y a environ 1 ans et demi, et depuis je pense très souvent à en acheter un. Ça m'aiderait certainement beaucoup dans ce que je vis. J'avais songé à m'en acheter un sans en parler, en demandant à quelqu'un de majeur, par exemple Mathilde, car il faut le commander sur internet.
Mais je préfère que vous soyez au courant, papa et toi. J'aimerais avoir votre soutien. Je sais que tout sera plus simple si vous me soutenez. Par rapport à mon âge, mais surtout parce que j'ai besoin de vous, de votre soutien moral.

Je voudrais t'avouer autre chose, maman.
Certains jours, je me sens tellement mal dans mon corps, que j'ai des pensées suicidaires. Je malheureusement souvent envie de mourir.
Mais rassure toi, jamais je ne mettrais fin à mes jours. J'ai la chance d'avoir une famille aimante, des amis… Ma vie pourrait être bien pire, alors je m'interdis de baisser les bras, même si j'ai bien souvent du mal à garder la tête hors de l'eau.

Tu dois t'en douter, j'ai mis du temps à comprendre et accepter tout ça.
J'ai commencé à me poser des questions et à chercher des réponses quand j'avais environ 12 ans, peut-être un peu moins.
Au moment où je t'écris cette lettre, je vient d'en avoir 14. Mais pourtant, je ne peut pas encore complètement me définir.

Tu me l'a dit toi même, on met parfois des années avant de savoir qui on est.

Je ne sais pas ce que tu vas en penser, mais j'espère que tu me soutiendra … Parce que ça fait 2 ans que je pose des questions… Mais je sentais que quelque chose n'allait pas depuis bien plus longtemps…
Si tu as du mal à comprendre, vas voir sur internet, on y trouve plein de choses intéressantes, et bien sûr, tu pourras aussi en discuter avec moi, si tu veux.

Je sais que je n'aurai jamais le courage de te dire ces mots en face, c'est pour ça que j'ai écrit cette lettre.
Mais aussi parce que j'ai la trouille… En réalité, je suis mort de peur…
J'ai peur… Peur de te perdre… Peur que ces simples mots ruinent notre relation… Mais je ne supporte plus de souffrir sans rien dire…
J'essaye de me rassurer en me disant que tu es ma mère, que tu m'aimeras toujours, peu importe qui je deviens…
Je n'y arriverais pas sans toi… J'ai besoin de ton amour, de ton soutien, de toi…

Alors s'il te plaît, maman, dit moi que mes craintes sont infondées, dit moi que peu importe que je ne sois pas une fille, que peut importe que je sois encore dans le flou, que peu importe tout ça…

Je serai toujours ton enfant, et que tu m'aimeras toujours…

Je t'aime, maman.

Ton enfant

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2515
Enregistré le: Ven 9 Juil 2010 08:55
Localisation: Paris
Âge: 31
Genre: Homme
Situation: Trans'
Suivi psy: Oui
Hormoné: Oui
Chirugie du torse: Fait
Etat civil: Modifié

Re: Le coming-out d'un mini'talleux

Message par PauSG » Mar 16 Aoû 2016 10:55

C'est très courageux de ta part de faire ton CO à ta mère, j'espère qu'elle va bien réagir. Si jamais ca n'est pas le cas, n'oublie pas qu'il y a souvent une première réaction avec l'effet de surprise, et que les choses se calment ensuite.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 70
Enregistré le: Mer 6 Avr 2016 22:38
Genre: Homme
Situation: Trans'
Suivi psy: Oui
Hormoné: Oui

Re: Le coming-out d'un mini'talleux

Message par Maxence* » Mar 16 Aoû 2016 11:54

Je trouve ta lettre de CO très claire, j'espère que ça va bien se passer.

 
Messages: 8
Enregistré le: Ven 9 Oct 2015 19:17
Âge: 15
Genre: Autre
Situation: En questionnement

Re: Le coming-out d'un mini'talleux

Message par SevDo » Mar 16 Aoû 2016 12:13

Hellow :hello: je suis super content de pouvoir vous dire que mon coming-out s'est bien passé :happy:

Ma mère a lue ma lettre cette nuit, ensuite elle en a un peu discuter avec mon père ce matin, puis avec moi à mon réveil.

Elle m'a dit qu'elle m'aimerai toujours, et qu'elle me soutiendrait, que le plus important pour elle est que je soit heureux :wub:

Après, elle m'a aussi dit qu'elle m'aiderai, mais que je doit prendre mon temps, que je n'ai que 14 ans. Et je suis bien d'accord avec elle, ça ne sert à rien de vouloir aller trop vite ^^

Et mon père l'a bien accepté aussi :)

Bref, pour le moment, je vais continuer à voir ma psy (pour ça mais aussi par rapport à mon complexe de taille), discuter de tout ça avec mes parents, et je vais aussi essayer d'aborder un peu plus le sujet du binder.

Bref, dans l'ensemble, j'ai beaucoup de chance, des parents qui me soutiennent, qui sont près à m'aider :wub:

Pour le moment, ils continueront à me parler au féminin, et à m’appeler par mon prénom F, mais je comprend, et de toute manière, ça me dérange pas trop, j'ai juste un peu l'impression qu'ils parlent à quelqu'un d'autre, mais c'est pas trop grave :lapincretin:

Au niveau du collège, je pense que j'irai sous mon identité F, je me vois pas trop changer juste pour ma dernière année, je verrai à mon passage au lycée.

En conclusion, vous avez affaire à un mini'talleux bien soulagé :)

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 154
Enregistré le: Sam 11 Mai 2013 22:09
Genre: Autre

Re: Le coming-out d'un mini'talleux

Message par garsenn » Mar 16 Aoû 2016 22:52

Ça fait plaisir pour toi ! :ok:


Retourner vers Transidentité

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité